Modèle de schéma de procédure

Les procédures sont imbriquées lorsqu`une procédure appelle un autre ou exécute du code managé en référençant une routine, un type ou un agrégat CLR. Les procédures et les références de code managé peuvent être imbriquées jusqu`à 32 niveaux. Le niveau d`imbrication augmente d`un lorsque la procédure appelée ou la référence de code managé commence l`exécution et diminue d`un lorsque la procédure appelée ou la référence de code managé termine l`exécution. Les méthodes appelées à partir du code managé ne sont pas comptabilisées par rapport à la limite de niveau d`imbrication. Toutefois, lorsqu`une procédure stockée CLR effectue des opérations d`accès aux données via le fournisseur managé SQL Server, un niveau d`imbrication supplémentaire est ajouté dans la transition du code managé vers SQL. RECOMPILE indique que le moteur de base de donnéesDatabase Engine ne met pas en cache un plan de requête pour cette procédure, le forçant à être compilé chaque fois qu`il est exécuté. Pour plus d`informations sur les raisons de forcer une recompilation, consultez recompiler une procédure stockée. Cette option ne peut pas être utilisée lorsque FOR REPLICATION est spécifié ou pour les procédures CLR. Garantit que les tables référencées par une procédure ne peuvent pas être supprimées ou modifiées. SCHEMABINDING est requis dans les procédures stockées compilées en mode natif. (Pour plus d`informations, consultez procédures stockées compilées en mode natif.) Les restrictions SCHEMABINDING sont les mêmes que pour les fonctions définies par l`utilisateur. Pour plus d`informations, consultez la section SCHEMABINDING dans CREATE, fonction (Transact-SQL).

Dans l`exemple suivant, la procédure externe c_find_root attend un pointeur en tant que paramètre. La procédure find_root transmet le paramètre par référence à l`aide de l`expression BY REFERENCE. Le PL/SQL est affiché en italiques: ALTER SCHEMA (Transact-SQL) DROP SCHEMA (Transact-SQL) GRANT (Transact-SQL) DENY (Transact-SQL) REVOKE (Transact-SQL) CREATE VIEW (Transact-SQL) EVENTDATA (Transact-SQL) sys. schemas (Transact-SQL) créer un schéma de base de données Une ou plusieurs procédures peuvent s`exécuter automatiquement lorsque SQL ServerSQL Server démarre. Les procédures doivent être créées par l`administrateur système dans la base de données master et exécutées sous le rôle serveur fixe sysadmin en tant que processus en arrière-plan. Les procédures ne peuvent pas avoir de paramètres d`entrée ou de sortie. Pour plus d`informations, consultez exécuter une procédure stockée. Il existe un bloc ATOMIC par procédure stockée compilée nativement, au niveau de la portée externe de la procédure. Les blocs ne peuvent pas être imbriqués. Pour plus d`informations sur les blocs atomiques, consultez procédures stockées compilées en mode natif. Les objets de schéma n`ont pas de correspondance un-à-un avec les fichiers physiques sur le disque qui stockent leurs informations. Toutefois, les bases de données Oracle stockent des objets de schéma logiquement dans un tablespace de la base de données.

Les données de chaque objet sont physiquement contenues dans un ou plusieurs des datafiles de l`espace de table. Pour certains objets (tels que les tables, les index et les clusters), un administrateur de base de données peut spécifier la quantité d`espace disque que le SGBD Oracle alloue pour l`objet dans les fichiers de donnéesde l`espace de table. PROCEDURE_NAME le nom de la procédure. Les noms de procédure doivent être conformes aux règles pour les identificateurs et doivent être uniques dans le schéma. schema_name le nom du schéma auquel la procédure appartient. Les procédures sont liées au schéma.